contact@petanquevigeantaise86.com 07 82 02 58 72
Améliorer sa technique
Cet article est un exemple très allégé du livre : Petanque - Apprentissage et technique.



Vous avez acquis les bases du jeu ou vous êtes déjà un joueur correct ou confirmé et désirez encore progresser ? C’est possible !

Dans cette partie je vais essayer de donner des conseils pour que, quelque soit votre niveau initial, vous franchissiez un échelon et deveniez encore meilleur (Ok… Philippe Suchaud, si tu lis ces lignes, tu dois bien rigoler puisque meilleur que toi, ben… Ca devient difficile !)





L’entrainement :




L’entrainement doit être la répétition de ce que vous allez reproduire en concours !


Il y a deux types d’entrainement :
-         Le collectif sous forme de parties amicales jouées entre amis.
-         Le personnel : Je prends mes boules et je vais jouer tout seul, essayer de me perfectionner.

L’entrainement collectif :
C’est donc les parties jouées le soir après le boulot…  Alors… Je sais qu’on y va avant tout pour se détendre et prendre l’air… Mais, je vous assure qu’en s’appliquant le plus possible et en jouant bien, on prend beaucoup plus de plaisir qu’en jouant mal et que, finalement, on rentre à la maison plus détendu et content de soi !

L’entrainement doit vous préparer aux concours ! Il y a un très bon moyen de rendre les parties intéressantes : Créer des concours internes sur plusieurs jours, créer un système de point par joueur…

Jouez à l’entrainement comme vous joueriez en concours, tant au niveau tactique qu’application : Le côté compétition que représente les concours (qui peut vous « bloquer » parfois) passera ainsi au second plan… J’y reviendrai dans la partie « Mental ».

L’entrainement personnel :
Personnellement j’adore prendre les boules et jouer seul !

Cet entrainement doit, là aussi, se dérouler dans le sérieux qu’impose la répétition et la préparation à la compétition…

Il ne faut pas aller jeter des boules pour jeter des boules ! Il faut réfléchir, penser, sentir, essayer, imaginer et… Répéter !
En concours, c’est la même chose. Lorsqu’au point vous constatez que vous lâchez un peu l’affaire (alors que vous vous appliquez), il faut tenter de trouver pourquoi (demandez aussi l’avis de vos partenaires)…

Le type de jeu idéal, pour l'entraînement est le tête à tête, car joué avec sérieux, il permet de pointer, tirer et de jeter beaucoup de boules ! Après, tout le monde n'a pas la chance d'avoir une adversaire aussi charmante que moi :



Voici, de mon point de vue, ce que doit être l’entrainement… Ca n’empêche en rien qu’on peut discuter et bien rigoler avec les amis mais… entre les parties !

La prise de la boule :
J'y reviens, après en avoir parlé dans la partie apprentissage. Le lâcher de la boule est vraiment, à mon avis, ce qu'il y a de plus fondamental dans le geste.

Le poignet joue également un rôle important dans la sortie de boule. Prenons le plus bel exemple de "joueur au poignet" qui soit : Michel Loy...

Il tient sa boule très "à l'intérieur" au départ de son geste. On pourrait presque croire qu'il va l'envoyer main ouverte ! (Dans une moindre mesure Philippe Quintais démarre aussi son envoi de la sorte).

Mieux vaut lâcher la boule tard ! Damien Hureau, par exemple, est partenaire de Michel Loy et a un tir complètement opposé à Loy. Un envoi très tardif et un tir très haut. Dylan Rocher a également un lâché très tardif.

Evidemment, il y a aussi les joueurs qui ne sont pas communs : Christian Fazzino prend sa boule au bout de doigt, et donc, avec le pouce. Il envoie pourtant à merveille...

Il faut faire des essais pour voir si une prise de boule vous convient ou non.

La prise et le lâcher expliqués en vidéo :

 



Progresser au tir :

Je pense que naturellement, une fois que la technique est maîtrisée et acquise, vous devriez plus avoir des problèmes de distance que de tirer droit.

  • Prenez le temps de bien vous aligner face à la boule que vous souhaitez tirer en PENSANT au geste que vous allez accomplir. 
  • Essayez de ne pas trop bouger la tête ! 
  • Ce sont les épaules qui tournent, ce n'est pas un déhanchement qui doit se produire.
  • Si vous manquez tout le temps du même côté, modifiez très légèrement votre position de manière à modifier l'angle de vos épaules.
Bien sur, on peut toujours faire un petit pas droit, de temps à autre, à cause d'une erreur technique ponctuelle... Personne n'est à 100% !

Plus difficile : Avoir la distance. On a tendance naturellement à tirer court.








Le tir ne demande pas, comme le point, de se remettre en question à tout instant, il faut juste s'appliquer à lever sa boule (mais pas trop non plus !). Entraînez-vous à tomber SUR les boules ! Les jours ou vous êtes dans des terrains faciles vous ferez des carreaux à l'appel, les jours où les terrains sont sélectifs, vous aurez une moyenne supérieure à la plupart des autres !










La solution est dans la simplicité :
Le novice qui lit tous mes conseils pourrait être rebuté, pensant que, finalement, le tir est peut-être trop compliqué. Ce n'est pas le cas ! Le tir, c'est envoyer sa boule pour tomber sur une autre... Il n'y  pas à se poser plus de questions que "je mets droit et de distance" ! Le parfait exemple (et peut-être le meilleur au monde) du tireur simple, qui entre dans le rond et envoie son outil sur les autres est Philippe Suchaud.

Enfin... Une petite vidéo estivale tentant d'expliquer la différence entre tirer court et long :




Le "désaxage", expliqué en vidéo :




Progresser au point :



A première vue, pointer peut paraître plus facile que tirer... Oui et non... Un tireur, une fois lancé et s'il maîtrise ses nerfs, s'amuse, alors que le pointeur, lui, il bosse, se pose des questions, cherche sa donnée, se remet en cause à chaque boule jouée. Des très bons pointeurs, c'est rare !






Voilà ce que je peux dire au sujet du point :

  • Avec coup de main tu joueras, boules tu perdras.
  • N'essayez pas des portées au delà de votre niveau .
  • Ne roulez pas trop.
  • Envoyez dans les données. 
  • Rectifiez avec parcimonie.
  • Jouez avec son coup de main quand c'est nécessaire... 
Voici deux vidéos qui vous expliqueront comment donner de l'effet aux boules  :




Et... Apprendre à jouer à l'envoi :
C'est ce qu'il y a de plus compliqué !



Se faire des "ateliers" et s'enregistrer :

On peut aujourd'hui se filmer très facilement ! Un téléphone portable ou un caméscope numérique et hop ! Filmez-vous et analysez votre style !

Votre serviteur en action :

Atelier de tir - Le tête à tête seul :

Se joue de 6 à 10 m. en commençant à 8. Lorsqu'on marque on recule de 1 m, en ne marquant pas on avance... Il faut arriver à 13 avant l'adversaire virtuel !

 


Et ma petite fierté...
Entraînement tir de précision (Score 70 - Le record du monde officiel est de 67) :


La descente/montée de 6 à 10 m. : 






 (il me rappelle une tête ce mec ! :-) )




Le tir provençal : 



 

(Ce n'est pas ma spécialité !)

Ateliers divers :





Conclusion :
Des grands joueurs m'ont affirmé qu'il faut un truc en plus pour devenir très bon... Moi, je ne crois pas au don surnaturel. Je crois au travail intelligent, la répétition du geste et au mental. 
Des gens se surestiment (souvent...) et d'autres (parfois) se sous-estiment ! Comme par exemple, cette féminine, que je connais, qui dés qu'elle doit tirer une boule en fait une maladie... Alors qu'elle est capable d'en frapper, au moins, une sur deux (soit plus que beaucoup d'hommes qui se disent tireur !).

Infos Minutes..........




Le Club vous propose votre publicite sur notre site

Pour toute demande d'information ou de devis, contactez-nous




Hebergement de site internet & creations web
Electricien sur la commune de le vigeant sur le 86150

Besoins d'un site pour votre club visibilite 24h/24

Comment ca marche ?

  • 1.

    Decrivez vos besoins
  • 2.

    Nous recherchons vos besoins
  • 3.

    Comparez nos offres

Contacter-nous